Efavirenz

Description:

Human Iron Soul Monk9

Female, unaligned

General:

Str 11, Con 17, dex 20, Int 10, Wis 14, Cha 8

HP 69, 10 surges/day

Defenses: AC 28 (25 si unarmed), Fort 21, Refl 23, Will20

Initiative: 9; Speed 7; normal vision

langues: commun, giant

 

Skills:

Acrobatics 14, Athletics 9, Endurance 12, Perception 13, Stealth 15

Feats:

Unarmored Agility, Iron Parry, Versatile expertise (staves, unarmed), Shileding whirlwind style, Staff fighting, Fluid Motion

 

At-will powers:

Flurry of blows

Crane's wings

Fallen Needle

Five Storms

 

Encounter powers:

Open the Gate of Battle

Undeniable Incitement

Arc of the flashing storm

Swift flight

 

Daily powers:

Centered defense

Masterful spiral

Disrupting fist

Twilight Touch

 

Items magiques:

Ki quarterstaff +2

Stanching cloth armor +2

Steadfast amulet +2

Circlet of second chance

Iron armbands of power

Boots of the fencing master

Siberys shard of the mage

Restful bedroll

Healing potion

Bio:

Color Code:
Noir : Texte Original
Bleu : Ajout Alex
Vert : ajout Catherine
Rouge: Texte a développer




Background Efavirenz et Fayne:

Early childhood:
[Efavirenz et Fayne]
Nos parents étaient des artificiers qui ont œuvrés à faire des armes pour la Grande Guerre pour le compte de Cyre. Puisque la situation de Cyre s’était grandement empirée, ils ont jugés bons d’envoyer leur jeunes enfants (nous!) chez notre oncle, lui aussi alchimiste, qui avait trouvé refuge à house Medani (pride in their mental and magical training. Hire specialists in everything
from poison detection to personal security to old-fashioned inquisitive work). La nouvelle de la destruction de Cyre nous a tous frappés durement, ainsi, notre oncle Armand, un homme taciturne de nature, se sentait mal à l’aise en notre présence, et s’immergeait durant des journées entières dans ses livres. Plus ou moins laissés à nous même, nous étions alors libres de fouiner dans l’immense bibliothèque de la maison, et de fuir la tristesse dont ni l’un ni l’autre n’osait parler en jouant à cache-cache parmi les rayons.


(Fayne aux études (Cyre est les tools of mass destruction))
training avec quelques thieves (skill training : thievery + martial practice “jury rig”)
­­

Efavirenz trouve le livre géant
[Efavirenz et Fayne]
Un jour, lors de recherches de Fayne  sur de vieux artefacts, Efavirenz trouva un très vieux livre géant rempli de dessin de géants dans des positions de combats. Après consultation avec Fayne et le sage du coin, il devenait clair qu’il s’agissait d’un ouvrage sur un art martial longtemps oublié, du temps des géants et de Xend' Rik. Au départ, reproduire les positions et les mouvements étaient amusant, pour surmonter la solitude pesante lorsque Fayne et Armand plongeaient leurs nez dans de gros bouquin. Puis, ce qui n’était qu’un passe-temps devint plus sérieux, et Efavirenz développa un intérêt réel pour cet art méconnu; sa curiosité grandissante pour les connaissances contenues dans le livre lui permit de venir à bout des réticences de son frère, qui l’aida alors à
traduire le texte afin de comprendre plus profondément l'essence de cet art de combat oublié, et d’intégrer au niveau pratique la philosophie sous-jacente.


Travel to Xend’rik
[Efavirenz et Fayne]
Éventuellement, les études de Fayne requirent une visite sur les lieux. Alors il se mit a considérer la nécessité de joindre une expédition pour explorer une section spécifique de Xend’rik. Soupçonnant que le livre géant proviendrait probablement de ce continent peu exploré, et réalisant la passion grandissante de sa soeur pour ce vieux volume, il l’invita donc à l’accompagner. Les deux compagnons prirent un airship pour Stormreach après que Fayne se soit entendu avec la Blackwheel company pour pouvoir se joindre à l’une de leur expédition en échange de leur fournir son expertise pendant le périple.
La jungle de Xend’rik s’avéra peu invitante, l’air était lourd et humide, la végétation serrée, et ses habitants dangereux; mais le petit groupe parvint tout de même à leur destination: les ruines d’un ancien temple.

Ce temple, pourtant en plutôt piètre état, n’était pas abandonné. En effet, les restes d’un camp vieux de quelques jours dans la cours centrale indiqua à la petite compagnie que ces lieux reçoivent occasionnellement des visiteurs qui, selon les traces aux alentours, ont le pas léger: des drows. Espérant terminer leurs recherches une visite possiblement hostile, le groupe se dépêcha alors d’entamer l’exploration des ruines. En inspectant l’architecture, Fayne pu conclure que le temple semble avoir été érigé avant la rébellion des esclaves elfes; les runes gravées sur les murs de grès permettent au aventuriers de s’imaginer un peu l’histoire et la religion des géants à cette époque. La civilisation géante était bien différente de ce qu’elle est maintenant, ceci est bien connu. Par contre, les écrits déchiffrables du temple précisent un peu leur vision: un courant de pensé nihilisme très fort circulait à ce moment, et les leaders géants planifiaient détruire le monde sur lequel ils ne parvenaient pas à régner, en employant les secrets magiques qu’ils avaient obtenus des dragons après les avoirs modifiés. Or, selon l’histoire écrite aux murs, la secte à l’origine du temple avait été chassée car elle était considérée hérétique, lorsqu’il a été découvert que ses membres avaient pris des mesures pour récupérer l’énergie de tout ce qui serait détruit afin de l’utiliser à des fins personnelles.

Mais ce n’était pas tout à fait ce que les explorateurs étaient venus chercher. Quelques passages secrets ont été ouverts par les drows qui sont passés avant, permettant aux explorateurs de contempler d’autres fresques et textes anciens, et de ramasser quelques objets qui ont été laissés sur place. Pour Fayne, ce temple était une véritable mine de savoir, et il prennait à peine le temps de manger, tel était son intérêt d’inscrire le plus d’information possible dans ses notes. Cependant, après quelques jours dans la ruine, Efavirenz ne savait plus quoi faire pour vaincre son ennui, les ruines, bien qu’intrigante, n’était pas vraiment ce qu’elle s’imaginait. Sa quête de nouveaux passages secrets restait infructueuse, jusqu’au jour où les commentaires de Fayne sur l’architecture géante la poussa à chercher davantage parmi le tapis de racines recouvrant le plancher du sous-sol. Comme prévu par son frère, il y avait effectivement un 2e niveau souterrain. Par contre, celui-ci se trouvait entièrement inondé et envahit de racines arborigènes, en plus de quelques créatures aquatiques qui s’y étaient établies. Le groupe dû se défendre contre ces créatures et les chasser des ruines; mais l’exploration des pièces inondés en a valu le coup: le group mis a jour de nombreux artéfacts géants, dont certains qu’ils étaient incapable d’identifier.


(drunken meeting)
(separate ways)


Efavirenz gets possessed
[Efavirenz]
De son côté, Efavirenz décida de retourner aux sources de ses apprentissages, en tentant de trouver d’autres ouvrage lié à son premier art martial. Des rumeurs à propos d’un hobgoblin employant un style similaire lui fournirent une piste, et elle se mit à faire des recherches à son sujet. L’hobgoblin en question, du nom de Kigord, s’avérait être un mercenaire sans histoire, jusqu’au jour où, surprenant ses compagnons de voyage, il massacra les membres de la caravane et les autres membres de son party, quittant les lieux avec toutes leurs possessions. Selon les dires, Kigord aurait profité du chaos de la Grande Guerre pour former une bande de bandits, semant la terreur dans une section reculée des Cyre. L’histoire ne dit pas ce que ce guerrier tentait de faire dans un trou perdu comme cela, puisque quelques années plus tard des aventuriers ont mis fin aux activités de son organisation en tuant leur chef. On dit que les suivant de Kigord s’enfuirent avec son cadavre et lui firent une sépulture.

Après plusieurs semaines d’exploration de la région, Efavirenz parvint à trouver ce qui semblait être sa tombe. En cherchant des indices sur son art martial, elle découvrit un vieux manuscrit, qui semblait être le bien le plus cher à Kigord. Pourtant, Efavirenz eu un très mauvais pressentiment en touchant le livre. N’était-il pas un peu chaud? Et les glyphes sur la couverture, ne semblent-ils pas plutôt inquiétants? Efavirenz prit quelques instants pour débattre de la possibilité de contacter Fayne avant d’ouvrir le livre, mais son côté reckless prit le dessus, et elle se mit à lire avidement. Le language lui était inconnu, mais inexplicablement, les mots écrits se traduisaient aisément en concept, et Efavirenz assimilait parfaitement l’information contenue. C’était définitivement trop louche; parvenant à arracher ses yeux du manuscrit, elle quitta précipitamment la tombe pour retourner à house Médani où elle trouverait son oncle et/ou son frère. Cependant, la nuit venue, aussitôt qu’elle s’assoupit, l’entité qui avait envahit son esprit profita de son manque de vigilance pour se manifester. En effet, un ancien foulspawn avait été scellé dans le manuscrit, après avoir corrompu un ordre de moines, par l’un des survivants. Mais le livre était vieux et mal conservé, ce qui permettait à la créature, Adralerid, d’utiliser ses pouvoirs psioniques pour posséder ceux qui absorbaient son savoir.


Fayne hunts for “demonic martial artist”
[Fayne, possessed Efavirenz]
Pendant ce temps, Fayne continuait à vaquer à ses recherches sur les artefacts du culte hérétique ramenés de Xendrik, en cherchant des corrolations avec le Mist de Cyre. Les progrès étaient lent. Peu de chose semblait liés, à part l’ampleur de la destruction amenée par les rituels géants. Alors que quelques pistes se multipliaient, des rumeurs d’un combattant démonique arrivèrent bientôt à ses oreilles. Sa soeur étant obsédée par le savoir martial, et ayant surtout besoin d’un peu de changement dans ses idées, Fayne décida d’approfondir ces rumeurs. Il décida de partir à la recherche de soeur, tout en cherchant des indices sur les lieux de ce combattant. Sans nouvelle de sa soeur pendant quelques semaines (les moyens typiques de communication échouant), il décida de partir par lui même vers l’endroit où la piste était la plus chaude, à la frontière entre Breland et le Mournland. Rendu sur place, il s’informa davantage sur les rumeurs du “demonic martial artist”, il apprit que le personne en question était une jeune femme, manipulant un long bâton de bois, qui faisait des incursions régulières au Mournland, réputé comme un wasteland maudit. Trouvant quelques aventuriers téméraires pour l’accompagner dans Cyre, il parti en quête de ce guerrier. Sa quête le mena jusqu’à un antre enfoui dans les montagne à la frontière du Mournland et de Breland, son occupante était pour le moment absente, mais Fayne pu en profiter pour observer les traces magiques laissées dans l’endroit. Tout semblait pointer vers une possession par un esprit venant d’un autre plan.
Fouillant parmi les effets personnels, un objet en particulier frappa l’attention de Fayne: il reconnu en effet l’ancien livre géant, qu’il avait trouvé avec sa soeur il y a de cela plusieurs années… Ce qui confirma à Fayne ses craintes des derniers jours: la personne possédée s’avérait être bel et bien sa soeur disparue depuis des mois.

Les aventuriers n’eurent pas à attendre bien longtemps, car le soir même, ce qui devait être Efavirenz revînt à son lair. Pourtant, même Fayne qui la connaissait mieux que quiconque eut peine à la reconnaître, tant son apparence était sale et négligée. De plus, ses yeux, d’un regard froid et lointain, n’étaient clairement pas les yeux d’un humain, puisqu’ils étaient complètement blancs, sans iris ni pupille. Se préparant en embuscade, ils attendirent qu’Efavirenz entre complètement dans son antre avant de tenter de la combattre. Une fois le combat débuté, l’attention d’Ef étant concentrée sur le groupe d’aventuriers, Fayne débuta l’incantation du rituel (Remove Affliction * ) dont il avait amené le parchemin. Sentant soudainement la menace croissante, Ef s’élança vers son frère pour tenter d’interrompre le rituel. Terminant le rituel alors qu’Ef allait lui assener un coup de bâton au crâne, celle-ci s’affala pratiquement dans ses bras, tombant inconsciente la dernière parole prononcée. Un peu secoué par les derniers évènements, mais satisfait d’être parvenu à retrouver et aider sa soeur, Fayne s’attarda un peu pour vérifier que l’entité l’avait effectivement quittée. Lors de son inspection, Fayne réalisa qu’Efavirenz transportait un manuscrit décripit qu’il n’avait jamais vu, et qui, à son oeil de magicien exercé, irradiait de la magie plutôt louche, provenant du Far Realm. Il emballa précautionneusement l’ouvrage, en se disant qu’il l’étudiera bientôt, se doutant bien que le manuscrit était sûrement responsable de la situation d’Efavirenz.


* Remove Affliction (rituel niveau 8, src PHB, retire dominate, charm, insanity, curse, petrify, etc. taxing on target…ca fit et c’est dans les regles ;D tu checkeras la définition du rituel, ca fit trop bien dans le fond)


Efavirenz

Eberron's Path of Madness Cathsama